bandeau haut

 L'origine

 

HISTOIRE

 

L’origine du safran reste encore un mystère, bassin méditerranéen  ou Asie  dans le région du cachemire.

 

Son existence est connu depuis 4000 ans il aurait été introduit en France lors des croisades.

Le safran traversa le temps grâce a la ferveur et la passion qu’il procure soit par des marins, soldats, jardiniers, ou botanistes qui ont fait connaître toutes ses vertus culinaires et médicinales.



Le safran est aujourd'hui cultivé dans différents pays dont les principaux sont toujours l'Iran, le Cachemir, la Grèce et l' Espagne. Dû à l'énorme travail que nécessite cette culture et le coût de la main d'oeuvre, son développement se fait très fébrilement.

Il paraît qu'on l'utilisait déjà en cuisine du temps du roi Salomon, c'est-à-dire il y a à peu près trois mille ans. On l'a employé comme colorant pour les confiseries et encore aujourd'hui, au souper de Noël, les Scandinaves mangent un type de gâteau assaisonné de safran.

 

Irrémédiablement le safran est le plus précieux et le plus envoûtant des épices de notre terre.

 
 

photo1Le safran vieux de plus de 4000 ans, dans la grèce Antique fut développé d'Est en Ouest pour atteindre le Cachemire et le Moyen Orient . Son expansion fut facilitée au retour des croisés qui rapportèrent des bulbes « crocus sactivus « de Chypre et des pays orientaux. Les Arabes exportèrent cette délicate plante en Afrique du nord puis en Europe.

Il fut développé en Albigeois au XIII ème siècle et répandu dans toute l' Europe jusqu'à son déclin au XIX ème siècle, suite à des hivers trop rigoureux.

C'est au XX ème siècle que fut relancée cette culture en France mais dans des proportions moindre et sans vif succès.


 
­